HONSHU

 14,90€ C'est le prix, dans notre humble boutique, de ce qui est, à ce jour la meilleure petite boîte de l'année. Stratégie, choix, placement,comptage. Et hop. Voilà. C'est top.

Reprenons : 84 cartes et 40 cubes en bois. Les cartes eprésentent des territoire sur lesquels on peut trouver des lacs, des forêts, des villes, des deserts et des prairies. Le but est de déployer le plus de forêts, de faire de grands lacs, d'étendre sa ville au maximum. Les cubes sont des ressources que les cartes vous procurent et qui vont servir soit à enchérir (voir ci dessous) soit à envoyer dans une manufacture et marquer des points supplémentaires. Pour placer des cartes, il y a quelques règles à respecter mais les choix sont multiples : on peut mettre la carte dessus ou dessous une autre carte à condition d'avoir au moins un carré en commun et de ne pas recouvrir la carte précédente. Les lacs, eux, ne peuvent jamais être superposés. Ce qui fait une jolie gaufrette de cartes à l'arrivée... Comment récupérer des cartes ? Là ca se corse : on a des cartes en main, certes, mais celles des adversaires peuvent être préemptées également. Pour cela, on utilise un simple système d'enchère à base des ressources. Attention : il faut garder des ressources, parce qu'à la fin de la partie (et uniquement à la fin, malin) quand on les envoie dans les manufactures, on marque des points. Franchement, à lire les règles, l'opération est d'une simplicité désarmante ce qui interroge sur l'intérêt du jeu. Mais dès les premiers pas,dès le premier choix de cartes on réalise à quel point la profondeur du jeu apparait. D'autant que la partie ne dure que douze tours, et que tous les trois tours la main de cartes est renouvelée (on prend les cartes de l'adversaire, on renouvelle son jeu...) Rapide, nerveux, serré, une merveille de mécanique et une belle interaction. Coup de coeur.